1. HABERLER

  2. FRANÇAİS

  3. Burkina Faso : six gendarmes tués dans une embuscade (médias)
Burkina Faso : six gendarmes tués dans une embuscade (médias)

Burkina Faso : six gendarmes tués dans une embuscade (médias)

Six gendarmes ont été tués dans une embuscade lundi au Nord du Burkina.

A+A-

Six gendarmes ont été tués dans une embuscade tendue à Inata, localité située dans la province du Soum dans le Nord du Burkina Faso, a rapporté la radio locale Oméga, citant des sources sécuritaires.

“Une équipe du détachement d'Inata revenant d'un ravitaillement près de Djibo (province du Soum) est tombée dans une embuscade lundi 9 septembre 2019”, informe la radio.

L'attaque n'a été ni confirmée, ni infirmée par les autorités, jusqu'à lundi matin. La radio a précisé que ce sont des hommes armés non identifiés qui ont tendu l'embuscade.

Cette attaque intervient au lendemain d'une double attaque dans deux localités au nord et au centre-nord du Burkina, faisant 29 morts et 6 blessés.

En effet, 15 civils burkinabè ont péri et six autres blessés, sur l’axe Barsalgho-Guenbila dans la région du centre-nord, au passage du camion qui les transportait sur une mine improvisée dimanche.

Le même jour, 14 autres personnes ont été tuées sur l’axe Dablo-Kelbo toujours dans la région du Centre-nord, alors qu’elles convoyaient des vivres pour des réfugiés.

Après les attaques non encore revendiquées, les assaillants ont emporté une partie des vivres qui appartenaient au Programme alimentaire mondial (PAM), selon des témoins cités par des médias locaux.

"Ces actes ignobles ne resteront pas impunis", a réagi, lundi, le président du Faso Roch Kaboré sur son compte twitter.

“Je condamne avec la plus grande fermeté les attaques inqualifiables qui ont tué 29 civils innocents dimanche dans le centre-Nord du Burkina. Ces actes ignobles ne resteront pas impunis” peut-on lire sur le compte twitter du Président

Pour rappel, depuis 2015 le Burkina Faso fait face à des attaques terroristes récurrentes.

Le 31 décembre 2018, le président Roch-Marc Kaboré a déclaré l’état d’urgence dans 7 régions (des 13 que compte le pays), situées dans le nord et l’est du Burkina Faso.

HABERE YORUM KAT