1. HABERLER

  2. FRANÇAİS

  3. Erdogan: Le FMI vassalise les pays sous sa coupe
Erdogan: Le FMI vassalise les pays sous sa coupe

Erdogan: Le FMI vassalise les pays sous sa coupe

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a vanté les atouts géographiques de la Turquie, "un carrefour stratégique qui permet de s'ouvrir au monde".

A+A-

Le président de la République de Turquie a déclaré, "Le FMI est, par essence, une institution tutélaire. Beaucoup de pays qui ne parviennent pas à se défaire de cette emprise souffrent."

Erdogan a prononcé un discours, lundi, à l'occasion d'un congrès sur l'entreprenariat organisé dans un grand hôtel d'Istanbul.

Il a fustigé les méthodes du FMI (Fond Monétaire International) qui ne visent, selon lui, qu'à vassaliser les pays qui ont recours à l'institution.

"Le FMI est, par essence, une institution tutélaire. Beaucoup de pays qui ne parviennent pas à se défaire de cette emprise souffrent" a t-il martelé.

Pour le chef de l'Etat turc, l'afflux de capitaux étrangers dans son pays est la preuve de la bonne santé économique et de la stabilité de son pays.

"L'année dernière, avec une croissance de 7,4% nous nous sommes placés en tête des pays du G20 et en seconde position parmi ceux de l'OCDE" a t-il rappelé.

Il a notamment vanté les atouts géographiques de la Turquie, "un carrefour stratégique" qui, dit-il, permet d'accéder à un marché immense.

"La Turquie n'est pas seulement un point de passage entre l'Asie et l'Europe. Dans les domaines du commerce, de l'industrie, de l'éducation, de la santé en passant par le tourisme, la Turquie est un centre régional stratégique qui s'adresse à des milliards de personnes et un territoire très large. Notre objectif est de valoriser de la meilleurs manière cet atout géographique et de devenir la 10 ème plus grande économie mondiale" a t-il souhaité.

Le leader turc a notamment rappelé qu'aujourd'hui, si l'on tient compte de la parité du pouvoir d'achat, la Turquie est la 13 ème plus grande économie mondiale avant d'ajouter, "Nous devons en priorité investir dans l'humain. La Turquie a besoin d'une population jeune pour soutenir sa croissance."

Erdogan a, en outre, précisé les objectifs visés par les opérations que la Turquie mène en Syrie

"La Turquie n'a aucune visée territoriale. Nos opérations ont deux objectifs, le premier est de sécuriser nos frontières, le second est d'établir une région sûre pour les réfugiés syriens qui poursuivent leurs existences dans notre pays."

HABERE YORUM KAT