1. HABERLER

  2. FRANÇAİS

  3. France: Le Drian appelle les voyageurs dans les "zones à risques" à la prudence
France: Le Drian appelle les voyageurs dans les "zones à risques" à la prudence

France: Le Drian appelle les voyageurs dans les "zones à risques" à la prudence

Le ministre des Affaires étrangères français s'exprimait au lendemain de la périlleuse opération de libération d’otages qui a coûté la vie à deux soldats de l’opération Barkhane au Burkina Faso.

A+A-

Le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian a appelé samedi les "voyageurs" dans les zones à risques à la plus grande prudence pour éviter "les sacrifices" de soldats.

Le Drian s'exprimait dans une déclaration à la chaîne BFM TV, au lendemain de la périlleuse opération de libération d’otages qui a coûté la vie à deux soldats de l’opération Barkhane au Burkina Faso vendredi.

Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, avaient été enlevés le 1er mai dernier pendant un séjour touristique au Bénin non loin de la frontière avec le Burkina Faso où ils étaient tenus en otage jusqu'à leur libération vendredi lors d'une opération des forces spéciales françaises.

"Je pense qu’il faut que tous ceux qui veulent faire du tourisme dans ces pays, s’informent auparavant (...) des consignes aux voyageurs", a déclaré le chef de la diplomatie française.

Il a rappelé que le quai d’Orsay met régulièrement à jour une liste qui indique "les zones sûres, les zones à petits risques et les zones à gros risques" tandis que la "zone où étaient" les deux otages français "était considérée déjà depuis pas mal de temps comme une zone rouge (...) où il ne faut pas aller ".

Jean-Yves Le Drian estime, à cet effet, que les voyageurs qui s’y rendent en dépit des mises en garde de la diplomatie française, s’exposent à "des risques majeurs'.

" Le message que je peux délivrer en tant que ministre des affaires étrangères c’est de prendre les plus grandes précautions pour se rendre dans ces régions pour éviter que de tels enlèvements n’aient lieu et pour éviter les sacrifices de nos soldats", a-t-il souligné.

HABERE YORUM KAT