1. HABERLER

  2. FRANÇAİS

  3. Tunisie : Célébration du 95ème anniversaire de la République de Turquie
Tunisie : Célébration du 95ème anniversaire de la République de Turquie

Tunisie : Célébration du 95ème anniversaire de la République de Turquie

La Turquie "sera toujours aux côtés de la Tunisie, son partenaire privilégié", a déclaré Ömer Faruk Doğan, ambassadeur de la République de Turquie à Tunis.

A+A-

 

La célébration lundi 29 octobre, du 95ème anniversaire de la République de Turquie a donné l'occasion de mettre en exergue la solidité des relations historiques tuniso-turques et qui ne cessent de se renforcer continuellement. 

"Nous sommes unis par une amitié et une fraternité très fortes et profondément enracinées", a lancé l'ambassadeur de Turquie Ömer Faruk Dogan en s'adressant aux nombreux invités tunisiens et d'autres pays présents à une cérémonie organisée à Tunis qui s'est déroulée dans une ambiance chaleureuse et festive. 

Plusieurs ministres dont celui du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale Zied Ladhari et le ministre représentant personnel du président de la République tunisienne, Lazhar Karoui Chebbi, des dirigeants de partis politiques, des organisations nationales et des représentants des divers secteurs d'activité ainsi que des diplomates étrangers accrédités à Tunis, ont tenu à marquer leur présence pour partager la joie du peuple turc à cette occasion. 

Pour le diplomate turc, "les relations turco-tunisiennes dépassent le caractère officiel: c'est une amitié qui grandit de jour en jour et qui consolide le destin social commun", en ce sens qu'elle ne se limite pas aux liens qu'entretiennent les deux Etats, mais s'étend à ceux qui unissent les deux peuples. 

Il a, dans ce contexte, rappelé l'impact positif et les résultats fructueux de la visite effectuée en décembre 2017 en Tunisie par le président Recep Tayyip Erdogan à l'invitation de son homologue Béji Caïd Essebsi, notant que les rencontres qui ont eu lieu au cours de cette visite "ont confirmé la place unique et précieuse qu'accorde la Turquie à la Tunisie", qu'elle considère comme un "partenaire privilégié". 

En poste en Tunisie depuis plus de deux ans, le chef de la mission diplomatique turque, s'est félicité des relations multidimensionnelles qui se consolident sans cesse entre les deux pays. 

Il a cité notamment les domaines culturel, celui des bourses accordées à plus de 150 étudiants tunisiens dans les universités turques et également le jumelage de quelque 34 municipalités des deux pays, en plus de la contribution solidaire d'entreprises turques pour venir en aides aux sinistrés lors des récentes inondations en Tunisie. 

Il s'est déclaré persuadé que "les efforts déployés par la Tunisie pour son développement économique "seront couronnés de succès", assurant que "la Turquie continuera d'apporter son soutien à la Tunisie, et ce au plus haut niveau". 

Ömer Faruk Doğan a énuméré les aides fournies par Ankara à Tunis dont l'octroi en 2012, de 500 millions de dollars (400 millions sous forme de prêt et 100 million à titre de don), la mobilisation en novembre 2016, de 100 millions de dollars lors de la conférence "Tunisie 2020" et l'accord de prêt de 200 millions de dollars signé en Août avec l'Eximbank de Turquie pour soutenir les efforts de la Tunisie dans le domaine de la sécurité et de la défense. 

Evoquant l'attentat suicide qui s'est produit lundi à Tunis qui a fait 15 blessés dans les rangs des policiers et cinq parmi les civils, il s'est dit convaincu que cet acte "ne pourra pas déstabiliser la Tunisie". 

Il a, dans cet ordre d'idées, assuré "la détermination de la Turquie à être toujours aux côtés de la Tunisie dans les bons comme dans les mauvais moments" et de lui apporter son soutien dans son processus démocratique et de développement économique "pour qu'elle soit un modèle dans la région de l'Afrique du Nord et à l'échelle continentale". 

De son côté le ministre Ladhari a mis l'accent sur "la solidité et la qualité des relations tuniso-turques". 

"Je suis très heureux et très honoré d'être ici pour célébrer la fête nationale turque avec les représentants de la société tunisienne dans sa diversité présente à cette cérémonie", a-t-il déclaré. 

Il a réitéré "l'engagement du gouvernement tunisien à continuer de travailler ensemble pour conforter la relation déjà très importante entre nos deux pays et se pencher sur les opportunités d'investissement et de développement des échanges commerciaux bilatéraux". 

Le ministre tunisien a salué la coopération établie entre Tunis et Ankara dans les domaines de la sécurité et de la défense, notant que "ce qui s'est passé lundi (l'attentat suicide à Tunis) nous rappelle à quel point le défi sécuritaire reste un défi majeur non seulement pour la Tunisie, mais aussi pour les autres pays". 

"Cet incident qui n'a heureusement fait que des blessés légers, nous interpelle sur le fait que le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui demeure confronté à des défis majeurs en termes de lutte contre les extrémismes de toutes sortes, mais aussi de défis pour l'instauration de la coexistence, de la paix et de la stabilité", a-t-il fait observer. 

Ladhari a, à cet égard, plaidé pour "monde pacifié et sécurisé pour l'ensemble de l'humanité et pour le rapprochement entre les peuples, les cultures et les civilisations". 

Il a fait remarquer que la coopération tuniso-turque englobe de nombreux projets à caractère culturel notamment dans la restauration des monuments, ainsi que des oeuvres sociales et de santé. Il a fait état, à ce sujet, d'un "important projet en cours de réalisation pour la construction d'un grand hôpital dédié à l'enfance dans la région du Grand Tunis". 

Le responsable tunisien a salué "le travail formidable" qu'accomplit l'ambassadeur Ömer Faruk Doğan pour conforter "les liens très forts, historiques" entre les deux pays et les deux peuples. 

"Nous ne sommes pas liés uniquement par un passé, par une histoire, mais également par un avenir et un destin communs", a-t-il souligné. 

Notant que "la Tunisie traverse une période de transition difficile, pleine de défis, de complexités, d'enjeux de toutes sortes", il s'est dit persuadé qu'"en travaillant ensemble, on pourra mieux les appréhender et les dépasser". 

"C'est dans les moments difficiles qu'on reconnaît ses vrais amis", a-t-il conclu. 

Présent à la cérémonie, le président du mouvement "Ennahdha", Rached Ghannouchi, s'est dit "heureux de partager la joie du peuple turc frère à l'occasion de sa fête nationale". 

"Je félicite le peuple turc, le président Erdogan et son gouvernement à cette occasion qui coïncide avec l'inauguration du plus grand aéroport du monde à Istanbul. Puisse Dieu bénir la Turquie pour qu'elle accomplisse davantage de réalisations et de succès pour le bien de son pays, de la Umma et de l'humanité", a-t-il ajouté dans une déclaration accordée au correspondant de l'agence Anadolu. 

 

HABERE YORUM KAT