1. HABERLER

  2. GLOBAL NEWS

  3. Ankara s'inquiète de la tentative de coup d'état au Soudan
Ankara s'inquiète de la tentative de coup d'état au Soudan

Ankara s'inquiète de la tentative de coup d'état au Soudan

- La diplomatie turque a appelé au respect du processus de transition dans le pays.

A+A-

La Turquie a fait part de sa profonde préoccupation face aux informations concernant une tentative de coup d'état au Soudan.

Dans un communiqué écrit, partagé lundi, le ministère turc des Affaires étrangères a appelé toutes les parties soudanaises à rester attachées au processus de transition dans le pays.

"Nous accueillons avec une profonde préoccupation les informations faisant état d'une tentative de putsch le 25 octobre au Soudan", a déclaré Ankara, avant d'exprimer ses attentes en faveur du respect du processus de transition.

Lundi matin, le Premier ministre Hamdok est de nombreux politiciens et ministres ont été placés en garde à vue par un groupe des forces armées.

Le ministère soudanais de la Culture et de l'Information a déclaré, via son compte officiel Facebook, qu'"une force de l'armée a arrêté Hamdok et l'a transféré dans un lieu inconnu après avoir refusé de soutenir le coup d'Etat", sans communiquer plus de détails.

Le correspondant de l'Agence Anadolu a également rapporté que les services Internet, électricité et téléphone étaient coupés dans de grandes parties de Khartoum.

Le ministère soudanais de la Culture et de l'Information a déclaré, à travers son compte officiel "Facebook", que "des forces militaires conjointes ont pris d'assaut le siège de la radio et de la télévision à Omdurman et ont détenu un certain nombre de ses employés", sans communiquer plus de détails.

Des manifestations populaires ont eu lieu dans différentes régions de la capitale Khartoum en opposition au coup d'état.

Depuis le 21 août 2019, le Soudan vit une période de transition de 53 mois qui devrait se terminer par des élections au début de l’année 2024. Durant cette période, le pouvoir est partagé entre l'armée, les forces civiles et les mouvements armés qui ont signé un accord de paix avec le gouvernement, le 3 octobre 2020.

HABERE YORUM KAT