1. HABERLER

  2. GLOBAL NEWS

  3. Erdogan: "Le taux d'étudiantes dans les universités, qui était de 42%, est passé l'an dernier à 49%"
Erdogan: "Le taux d'étudiantes dans les universités, qui était de 42%, est passé l'an dernier à 49%"

Erdogan: "Le taux d'étudiantes dans les universités, qui était de 42%, est passé l'an dernier à 49%"

- Le Président turc a aussi mis l’accent sur la diversification des universités, qui auparavant, "étaient toutes des copies les unes des autres".

A+A-

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, s’est félicité du taux en nette progression du nombre d’étudiantes dans les universités turques.

Le Chef de l’État turc a pris la parole, jeudi, lors de la réunion de présentation du projet « Universités d’Anatolie » du Conseil de l’Enseignement Supérieur (YÖK).

Dans son allocution, Erdogan a surtout voulu mettre l’accent sur les avancées réalisées ces dernières années dans l’enseignement supérieur en Turquie.

Il s’est d’abord félicité de la part de plus en plus importante du nombre de filles dans les universités de son pays.

"Le taux d'étudiantes dans les universités turques, qui était de 42% auparavant, est passé l'an dernier à 49%", a-t-il partagé.

Le Président turc a aussi mis l’accent sur la diversification des universités, qui auparavant, "étaient toutes des copies les unes des autres".

"Nos universités se sont débarrassées de la pensée unique pour se diversifier, et ont arrêté d'être des copies les unes des autres", a-t-il affirmé.

Il s’agit d’une avancée essentielle, selon le leader turc. Car, pour lui, certains milieux ont toujours vu, et pour certains c’est encore le cas, les universités comme le terrain de leurs ambitions personnelles, où ils voudraient préserver les réflexes de l’ancienne Turquie.

"Nous continuerons à démasquer ceux qui se cachent derrière la démocratie et les Libertés pour leurs propres intérêts individuels", a-t-il lancé.

Quant aux ouvertures ces dernières années de plusieurs universités à travers le pays, notamment dans les "steppes de l’Anatolie", le Chef de l’État a exprimé son souhait qu’elles participent fortement au développement de la Turquie.

HABERE YORUM KAT